• • Trois est le Mystère

    Trois est le Mystère

    Trois est le Mystère

    (C’est petit, c’est vrai, mais je vais le retaper et le republier, pour éviter de donner de nouveaux clients à Afflelou ! Sinon, en cliquant sur l'image, elle s'agrandit, et devient lisible sur l'ensemble de votre écran ! :-) ) …

    • Je me suis fait un p’tit cadeau… « Il n’y a pas de mal à se faire du bien ! »
    • Ce médaillon est fait en Israël, par des orfèvres passionnés d’ésotérisme et de Kabbale  … Le texte en hébreu qui entoure l’étoile peut se traduire en gros comme ceci :

    « Trois est le Mystère issu du Grand Tout. Soyez à l’écoute, et sur vous la Lumière se lèvera ».

     (D’après la table d’Émeraude de Thoth-Hermès).

    • Et, en image jointe également, ce texte en anglais, écrit sur un joli petit rouleau noué dans l’écrin… (bientôt, donc retapé à la fin de l'article !)

    J’ai pu, parfois, être le mouton noir, et rarement, je l’espère, la brebis galeuse, des communautés « d’Enneagram-addicted » de France, que j’ai un peu approchées… Et qui rassemblent, pour la plupart, des personnes de bonne volonté mais qui ne connaissent pas grand chose de l’école Arica et d’Oscar Ichazo, le véritable et seul inventeur de l’Ennéagramme des fixations de l’ego et de l’ensemble de ce modèle, qui se décline en 108 utilisations. Ceux qui m’ont approché dans ces groupes, sont parfois agacés, parfois amusés de ce qu’ils peuvent considérer chez moi comme une idée fixe ou une obsession, devenue, de leur point de vue et pour beaucoup sans grand intérêt … Je vais, malgré tout, profiter de l’acquisition de ce petit pendentif et du petit texte qui l’accompagne pour revenir encore une fois, quitte à en exaspérer ou faire sourire quelques uns sur plusieurs points.

    Je partage, publie et propose, entre autres, sur mon blog, des informations sur l’Ennéagramme, et certaines de mes modestes connaissances en la matière, de façon ouverte et sans les précautions exagérées et les copyright dont se barde l’École Arica, qui m’a certes fait comprendre et enseigné de nombreuses choses, mais à laquelle je ne suis plus lié, ni même abonné. Les raisons en sont multiples. Principalement les responsables et le staff d’Arica  m’ont mis (cependant sans excès) en garde vis à vis de mes stages et de mes ateliers, (qu’ils m’ont conseillé de distiller avec précaution, voire d’abandonner) parce que, d’après eux, d’autres formateurs viendraient certainement y glaner des infos, pour les détourner, voire les utiliser de façon résumée, sinon survolée et sans trop chercher à aller plus loin, et cela, toujours de leur point de vue, (sans être du tout une question de sous) fait plus de mal que de bien. Même si j’ai fini par constater qu’ils n’avaient peut-être pas tout à fait tort, je n’ai plus de lien avec « ceux d’Arica », mais j’ai néanmoins pris aussi quelque recul avec « le marché français de l’Ennéagramme » tel que je le ressens actuellement. Les statistiques de mon blog, me confirment que le « dit-blog » est pas mal lu et consulté, mais (comme par hasard ?) je n’ai jamais aucun commentaire, ni aucune question ou demande d’un échange plus direct. Les tenants de l’École Arica auraient-ils de nouveau raison ? Sachez que je reste cependant ouvert et disponible à ces éventuelles demandes et possibles rencontres.

    Revenons au « prétexte » de ce petit médaillon « Ennéagrammatique » et du texte de présentation qui l’accompagne…

    • Deux choses à en dire :

    1/ Si la figure ne reprend pas les liaisons particulières, 9-3-6 et 1-2-4-5-7-8, c’est peut-être pour des raisons de fabrication, mais c’est peut-être aussi parce que l’on peut considérer que les trois triangles peuvent parfois « muter » pour représenter le Ternaire au delà de la puissance des chiffres 9-3-6. (Comme dans la gamme des couleurs, les trois primaires peuvent parfois n’être que des « conventions » et une même « équidistance » avec d’autres tonalités permet également de retrouver l’ensemble du spectre …. Petit sujet de méditation pour ne pas s’accrocher à la fondamentalité du 9-3-6 !).

    2/ Sur le texte joint, accompagnant l’écrin de la médaille, il est clair que nos orfèvres sont, par tradition, férus de Kabbale… Et sans doute sur ce point sont-ils aussi pointus que l’est Oscar Ichazo… Car il n’y a rien à redire sur l’ensemble du texte, sauf sur les deux premières lignes, car lorsqu’ils évoquent Gurdjieff, il est évident que, suivant le mouvement général des plagiaires d’Ichazo, ils attribuent à GIG l’Ennéagramme des types de personnalités et n’en savent guère plus.

    • Aujourd’hui, lorsque la plupart des enseignants d’Ennéagramme utilisent le mot Ennéagramme, ils font un amalgame voulu ou inconscient entre la signification étymologique du mot et ce qu’il est devenu dans le langage presque courant des écoles et des enseignants, formateurs, coaches, etc, qui s’en servent dans leur pratique :

    C’est-à-dire, que lorsque l’on cite le mot « Ennéagramme », on évoque (certes) une étoile particulière à neuf branches : Ennéagramme = neuf côtés, ( Ennéa = 9 en grec) (comme pentagramme = cinq côtés / Penta =5 en grec) mais on sous entend que chacun des 9 points figure avec une description précise une typologie humaine. Et le tour est joué : on a lié indissolublement la figure géométrique avec 9 types de personnalité.

    • Et … Donc lorsque l’on parle de l’origine de l’Ennéagramme, alors que l’on devrait juste se référer au graphisme de l’étoile et à sa position particulière (et effectivement on peut en trouver avec cette disposition chez Ouspensky (mais jamais dans un des trois livres de Gurdjieff) et d’ailleurs sans explications (ou des fumeuses histoires d’hydrogène non homologué par une chimie actuelle) et parfois aussi chez les soufis, … On laisse involontairement (ou volontairement) supposer que ces références purement et uniquement graphiques sont accompagnées par 9 typologies avec leur placement très précis sur les 9 points… Ce qui, bien entendu, est totalement faux et vérifiable facilement, puisque ces références graphiques ne mentionnent absolument jamais de typologies ou de types de caractère correspondant aux points de l’Ennéagramme.
    • De l’autre côté du mensonge, si l’on oublie le côté graphique et que l’on tente une attribution ancienne ou traditionnelle juste grâce à une classification des types humains, par les « humeurs », les péchés, les travers, la psychologie, on sait, bien entendu, que ce genres de classification existent depuis l’aube des temps et jusqu’à nos jours avec des classifications par 4, par 7 (les « enneagram-addicted » à tendance « chrétienne » se sont rués là dessus en tentant de faire rentrer au chausse pied (et vainement) les 7 péchés capitaux dans 9 cases un peu étroites), et cela existe aussi par 8, par 10, par 12, par 24, etc… Malheureusement pour les plagiaires, il n’y a pas de classification par 9. (À part les 9 muses ou les 9 joueurs d’une équipe de base ball, beaucoup de choses peuvent avoir été classifiées en « base neuf », mais pas des types de caractère, jusqu’à Ichazo).
    • J’ai déjà, je le sais, fais ce type de démonstration… Mais, j’en arrive, sans doute une fois de plus, au point crucial, qui de mon point de vue a toujours du mal à être écouté, voire à être entendu :

    Question : Si on parle bien du même Ennéagramme attribué ridiculement à Gurdjieff, aux Pères du désert et autres fadaises, j’insiste là dessus :  Est-ce que l’on parle bien d’une étoile à 9 branches avec la disposition précitée des 9 types ??? Soit :

    - Le Triangle du haut est 9-6-3 et les autres points sont joints par les lignes 1-2-4-5-7-8 et l’on est bien d’accord sur le fait que de 1 à 9 sont disposées avec une précision très nette des typologies ou des descriptions de caractérologies très particulières et absolument pas interchangeables : le 6 ne peut aller à la place du 9, le 2 n’est pas le 5, etc… ???

    • Et la plupart des personnes qui s’intéressent à l’Ennéagramme sont incapables d’expliquer d’une façon ontologique et cohérente pourquoi, par exemple le « médiateur » (dans l’appellation erronée mais courante) est en 9, « l’observateur » en 5, etc … etc… Isn’it ? …

    Alors, admettons deux choses :

    1/ Nous avons d’un côté 9 types de personnalité (en fait, il s’agit de fixations de l’égo dans la « vraie source de l’ennéagramme (Ichazo) et non de typologies)… Mais, bon, oui admettons, elles sont précises, descriptives, l’on peut s’y reconnaître ou y reconnaître son voisin de palier, son conjoint, son patron, Barak Obama ou Julie Gayet, ou autres déviations bobos-mondaines-people-stupides-sans intérêt, etc…

    2 / Nous avons une étoile un peu ésotérique à 9 points placés de façon étrange.

    3/ Qui peut exhiber ou présenter une telle étoile, avec les 9 descriptions caractérologiques placées de telle façon, avant le plagiat que Naranjo a fait de l’invention d’Oscar Ichazo et qui a entrainé toutes les autres copies plus ou moins incomplètes de Palmer, Riso et tutti quanti ?

    • Bref, on attend toujours et on ne trouvera pas ! Et combien y avait-il de chances en ayant l’étoile - d’un côté et les 9 types - de l’autre de les placer correctement sur la suite pythagoricienne en base 9 de l’Ennéagramme ? Je ne dis même pas « combien y avait –il de possibilités d’en avoir le génie ou l’idée » mais seulement de le faire correctement ? Car si l’on étudie en amont et en aval de l’Ennéagramme des typologies, tous les autres Ennéagrammes de l’école Arica, on est bien obligé de reconnaître qu’il y a dans l’ensemble créé par Oscar Ichazo, une congruence totale qui n’existe dans aucun des autres enseignements de l’Ennéagramme qui partent, en fait, d’un plagiat incomplet et qui cherchent à s’en dédouaner en attribuant l’Ennéagramme des 9 fixations (c’est-à-dire : l’étoile + les 9 profils bien placés) à une source antérieure à Ichazo.

    Bref pour ceux qui ont fait un peu de probabilité, il y aurait 1 chance sur 1,75 milliard d’y arriver ! (de positionner les 9 types aux bons endroits).

    (Que de génies parmi nos plagiaires !).

    • Je ne parle même pas de la description des 9 types qui a été intégralement pompée sur l’école d’Ichazo. Comme cela aussi a été fort mal compris, l’ensemble des enseignants « stars » (comme ceux que j’ai entendus à l’IEA en 2013) subjugue des auditoires de groupies (très américain tout cela !) en développant des inférences délirantes à partir de chaque type (fixation !) dans lesquelles, chacun, bien entendu, à hâte de se reconnaître… Alors que le but du système est justement de comprendre que chaque fixation est le pivot sur lequel chacun défend âprement son scénario égotique et sur lequel il est bon de travailler et non pas de se caresser dans le sens du poil en se congratulant de « ne pas y arriver, mais comme c’est bon », « de faire toujours comme ci ou comme ça mais ça c’est tout moi », car « je suis un vrai 6 et tous les 6 sont comme ça » etc…
    • Plaçons l’Ennéagramme à sa juste place, c’est à dire en tant que « carte » pour « le Voyage Intérieur » devant amener vers l’Éveil et non pas comme un « outil » de plus de développement personnel pour acquérir des ressources psychologiques et matérielles plus efficaces et en plus en grand nombre… Ce qui est « la carotte » que brandissent toutes les écoles d’Ennéagramme et de développement personnel, derniers vestiges d’un monde qui va à vau l’eau, et tente de protéger les « pieds d’argile » du colosse « consommation et matérialisme spirituel » en train de s’écrouler.
    • Derrière les 9 fixations de l’ego, (qui ne sont pas, répétons-le, encore une fois des types de personnalité), ne demandent qu’à apparaître à la Lumière, les 9 Idées Saintes, les 9 Qualités Divines, présentes en chacun de nous, et qui nous indiquent 9 Chemins d’Éveil, à la rencontre de notre Qualité Essentielle. Sans doute pensait-on l’avoir perdue en s’incarnant ou pendant les 9 premières années de notre vie et sans doute a-t-on cru parfois pouvoir la retrouver à travers la construction d’un scénario égotique et faussement protecteur… Mais ce rôle « dans la peau duquel on était prisonnier » … Il aura suffit de le mettre à jour pour qu’il s’abandonne de lui même et que l’on puisse à la place « donner peau neuve » au « rôle de notre vie »… « Le Voyage Intérieur » est pour tout le monde… Mais il y a, cela est certain, des routes de traverse, des invitations aux voyages inutiles faites par des plagiaires ou des menteurs… On se retrouve tous un jour ou l’autre, je le crois, sur le bon chemin, et il a toujours été dit dans les Traditions, qu’il faut parfois se perdre pour se trouver… Cependant il y a aujourd’hui « URGENCE » , chacun est important et a un rôle à jouer dans l’avènement nécessaire et inévitable d’un nouveau paradigme. Alors soyons vigilants, et n’hésitons à changer, à modifier notre « GPS interne » lorsque l’on n’est pas convaincu que le chemin emprunté n’était pas une route de traverse, que le raccourci n’était pas finalement un grand détour…

    Bon, allez, c’est tout pour cette fois… Tant pis si je radote, mais je tiens bon ! Il n’est jamais trop tard pour remonter à la source d’un enseignement, car après les chemins de terre, on peut aussi décider de naviguer vers des flots harmonieux et passionnants et comme le dit « Le Grand Tao » : « Chacun vient à la rivière en son heure » et ce vieil emmerdeur d’Héraclite surenchérit «  On ne se baigne jamais deux fois dans la même eau ».

    (Novembre 2015 – Bientôt la fête des 40 ans de Thalassa sur FR3 … Allez , plouf, plongeons dans le grand bleu de l’Ennéagramme, plutôt que de surfer dans les vagues du « vague à l’âme » des pirates du Sacré ! …).

    Bien à vous…

    Et comme le signent parfois un peu pompeusement les adhérents (voire ex adhérents) de l’École Arica :

    « Nous Sommes UN ».

    (S’adressant de la sorte à tous les « humains » qu’ils soient de l’école Arica ou pas, intéressés par l’Ennéagramme ou par autre chose, mais rappelant ainsi qu’aujourd’hui, notre évolution personnelle, est directement liée et susceptible d’impact, à tous niveaux, avec le futur et la destinée de tous … Ce dont je suis relativement convaincu, également).