• • Fragments de réponses autour d’un enseignement mal connu

    • L’ennéagramme selon Oscar ICHAZO : Invention ou découverte scientifique ? 

    Il y a un peu plus d’un an, suite à plusieurs conversations avec des passionnés français d’ennéagrammes, j’acceptai de faire quelques articles sur leur blog. Il s’agissait de transmettre modestement ce qu’il me semblait utile, aux francophones intéressés, de savoir sur les sources du travail d’Oscar Ichazo et sur l’enseignement de l’école Arica fondée par ce dernier.

    Il y a, pour l’instant, peu de textes traduits en français sur le site d’Arica, et pas mal des publications d’Oscar, (notamment certaines « Letters to the School », qui constituent plusieurs petits livres qu’Oscar publia à destination des personnes suivant son enseignement), n’y figurent pas.

    Le projet d’articles sur le blog des « enneagram-addicted français » étant resté en suspens, je reprends la tâche sur mon blog personnel, espérant rester dans mes traductions et leur présentation, le plus possible honnête et fidèle envers la pensée et le travail d’Ichazo.

     • Pour commencer voici quelques extraits d’un texte d’Oscar Ichazo tiré d’un exemplaire de « Letters to the School » en ma possession. J’espère, à travers ce texte, donner des réponses à quelques-uns des questionnements classiques résumés en ouverture de cet article. D’autre part des commentaires (espérés et bienvenus !) permettront d’orienter la suite à donner à ces articles !

    Il était nécessaire de remonter tout d’abord vers des textes et des explications qui datent de quelques décennies.

    • Je laisse donc la parole à Oscar (merci de votre indulgence pour ma traduction et la liberté prise sur le choix des extraits et de certains résumés). Ce texte est daté de décembre 1987, et vous verrez qu’il a  des résonances bien actuelles !

    _____________________________________________________________

     " Chers Frères et Sœurs,

    J’ai reçu beaucoup de lettres de membres de l’École me demandant ce que je pensais de ces livres : « The Enneagram and Prayer » par Barbara Metz, S.N.D de N. et John Burchill, O.P., et « Personality Types, Using the enneagram for Self - Discovery » par Don Richard Riso.

    Comme nous l’avions déjà remarqué dans la version plagiée des ennéagones d’Arica intitulée « The Enneagram, A Journey of Self-Discovery » par Maria Beesing, O.P., Robert J. Nogosek, C.S.C., et Patrick H. O’Leary, S.J., ces deux livres reprennent malheureusement une approche incorrecte et erronée du système d’Arica, particulièrement un mauvais usage de l’ennéagramme des fixations qui semble attirer leur attention de façon très consistante.

    Comme je l’ai dit dans mes livres et mes conférences, à propos des 9 systèmes, l’ennéagramme des fixations est la méthode de base qui permet d’ouvrir le processus de compréhension de notre psyché lorsqu’elle est encore au stade de l’ignorance, de l’arrogance et de la confusion. En premier lieu, l’ennéagramme des fixations explique qu’il y a un point parmi les 9 qui est le pivot du processus de l’ensemble de notre psyché, parce que ce point de conscience originelle est devenu fixé. Ainsi, il initiera  chaque processus à tous niveaux, et les conclura. Avant que nous ne réalisions que nous avons une vision des choses « fixée » ou figée, nous imaginons que nos vies sont pleines de changement alors que dans les faits nous ne faisons que répéter inlassablement la même chose, comme « un chien qui se mord la queue ». Dans un second temps et ceci est d’une importance énorme, c’est seulement parce que l’on a pris connaissance de notre « fixation pivot » que l’on a pu comprendre que l’on était dans un processus cyclique. Tant que nous considérons notre processus comme continu et linéaire sans comprendre les cycles de ce processus, tout ce qui nous arrive nous laisse tourmentés, agités et confus. Sans ce point de référence, « nous ne pouvons voir que la forêt est cachée par l’arbre ». Donc, la compréhension des fixations est indispensable dans le système Arica pour commencer un processus d’auto-observation : les fixations ne sont que la fondation. Jouer avec elles continuellement et sans autre but que de s’auto-gratifier en contemplant son ego (ce qui est le propos des trois livres auxquels je fais référence), est, en résumé, totalement irresponsable. Et cela n’aura qu’un résultat déplorable : une auto-contemplation narcissique de notre ego qui nous fait croire que nous maîtrisons la situation alors que nous ignorons totalement quelles sont les lois qui régissent les processus et les cycles des situations (Les lois de la trialectique).

    Lorsque l’on travaille sur les fixations de cette façon, on passe totalement à côté des deux principaux objectifs proposés par le système Arica : connaître réellement notre fixation de base et produire un processus d’auto-observation.

    Très clairement, dans le livre « The Enneagram and Prayer », les ennéagrammes, parce qu’ils sont appréhendés d’un point de vue subjectif, ne deviennent rien d’autre que des prières de l’ego, sentimentales et absurdes (prière pour la tête, prière pour le cœur et prière pour l’estomac). Cette position n’est que matérialiste et ne peut aboutir qu’à une flatterie du bas ego avec pour résultat d’ancrer encore plus fortement la fixation de base.

    C’est exactement ce que nous appelons dans la théorie d’Arica, la production et l’accouchement du « Saint-Égo » qui est un état interne d’adoration narcissique de notre ego dont les résultats produisent un gonflement de l’ego tourné vers le matérialisme et l’abandon complet de la réalité spirituelle. Ce qui ajoute à la confusion dans ces livres, c’est que tout cela est dit et fait au nom de Jésus ! ce qui en fait une confusion meurtrière, parce que, comme je l’ai déjà dit précédemment, ce n’est pas judicieux de mélanger différentes traditions dans l’intérêt évident de se faire plaisir. Cette attitude pieusement hypocrite, et faussement sacrée ne peut conduire qu’à la turpitude et à une morale matérialiste, car comme je l’ai expliqué, on élude les vrais problèmes au profit de prières égotiques sucrées et caramélisées qui ne produisent que l’inflation de l’ego ! …

    … Dans le livre de M. Riso, « Personality Types, using the Enneagram for Self-Discovery », nous trouvons également un très étrange tronc de transmission, selon lequel, supposerait-on, les ennéagrammes seraient arrivés entre les mains de M. Riso, et entre les miennes, en venant du Pamir et par l’intermédiaire d’un Jésuite Soufi (!) (Un bel anachronisme !). Je ne sais vraiment pas sur quel ton et avec quels mots je dois le dire et le répéter à tous ces gens :  Je n’ai, dans les faits, reçu les ennéagrammes de personne, soyons très clairs : de personne ! Ou prouvez-moi le contraire ! Ils s’imposèrent à moi, 108 au total, comme dans une vision, dans laquelle l’ensemble de toutes les relations internes était d’une totale clarté, et c’était en 1954 au Chili, à Santiago. Depuis lors, je n’ai pas eu besoin d’y apporter le moindre changement ou la moindre correction. Mais qui pourrait être assez naïf ou stupide pour croire qu’un système aussi complexe me serait apparu juste comme cela, de lui-même, dans son propre intérêt ? Les ennéagrammes ne me sont pas apparus comme une coïncidence ou par le fait du hasard, lors d’une balade en voiture, une chaude nuit d’été, et en regardant les étoiles. Dans les faits, leur appréhension est le résultat d’un très long travail d’investigation, d’analyse, de l’étude approfondie de la théologie, de la philosophie, du mysticisme, de notre connaissance scientifique de la physique, de la biologie, et de la médecine.

    Tant pis si cela semble excessif, mais c’est pour ces raisons que ce fut possible, parce que j’étais plongé dans le vaste champ d’un ensemble de disciplines scientifiques et interconnectées, attendu que toutes ces approches m’étaient théoriquement utiles vis-à-vis de mon principal centre d’intérêt qui était l’analyse philosophique appliquée à la Réalité Ultime. Ce fut une enquête passionnante, complètement absorbante, la recherche de la Vérité en tant que telle, des études qui ne sont pas possibles dans les universités occidentales, ni ailleurs sous l’angle d’une quelconque tradition vivante, car on doit prendre le temps qu’il faut si l’on veut approcher et comprendre ce qu’est réellement l’esprit vivant. Comme l’on peut s’y attendre, il s’en est passé des années avant d’arriver à cette synthèse des 108 ennéagrammes ! J’ai travaillé sur tous les types de séries, j’ai accordé la plus grande attention à toutes les épopées ou autres « Énéides » de la mythologie, et, bien entendu, à la théorie des nombres de Pythagore, qui est finalement regroupée dans les douze volumes des « éléments » d’Euclide.

    J’ai complété cette étude par la géométrie non-euclidienne de Bolyai et Lobachevsky, les « Modèles Atomiques » de Bohr, et la qualification de la topologie moderne des points dans l’espace. J’ai revu en profondeur les cycles des lois de Mendel et les tables périodiques de Mendeleïev et les cycles biologiques de la paléontologie. Très curieusement, on peut retrouver ces critères dans les anciens modèles de la Kabbale, de l’Alchimie et des techniques de divination basées sur les cycles (l’Astrologie, le Tarot, le Yi-King, et la Numérologie). Aujourd’hui encore, cela reste une immense surprise de voir comment cette synthèse m’est finalement apparue. Et cela m’a pris jusqu’en 1960, pour faire également la synthèse de la Trialectique, en tant que logique pouvant expliquer la mécanique quantique et la théorie de la relativité. J’ai également compris que cette nouvelle logique pouvait s’appliquer à la dynamique de n’importe quelle branche de la science moderne, et qu’une psychologie qui se baserait sur elle, pourrait, par définition, offrir une position et un système scientifique, s’appuyant sur la réalité objective, contrairement aux psychologies subjectives qui n’offrent que des positions idéologiques. Je l’ai dit et répété, je n’ai jamais considéré que la Trialectique et l’ensemble des 108 ennéagrammes étaient mon invention, mais que cela était une découverte scientifique, comme le sont toutes les découvertes scientifiques, et à ce titre vérifiable et objective. Même M. Riso dit dans son livre : «  En résumé, les ennéagrammes, ça sonne juste. Plus une typologie est précise, plus il est juste de sentir que les catégories qu’elle emploie ne se sont pas imposées artificiellement à la nature humaine, mais reflète quelque chose de réel de la nature humaine elle-même. Nous sentons que ces catégories ont plutôt été découvertes qu’inventées ». "…etc…

    ©Oscar Ichazo-1987.

     ____________________________________________________________

    • Ichazo rappelle ensuite que M. Riso, dans ses publications, affirme que pour que l’ennéagramme devienne réellement utile au plus grand nombre, il ne faudrait pas qu’il soit aussi négatif et déprimant  et que les types de personnalité devraient décrire l’ensemble de la personne et pas seulement la partie névrosée.

    • Ichazo va alors démontrer de nouveau, comment la mauvaise interprétation, toujours partielle de ses plagiaires, ne leur a pas permis de comprendre ce qui se passait lorsque l’on avait brisé l’influence négative de la fixation, et que tout travail sérieux se devait de commencer comme cela. Le piège de la fixation (the trap), pouvant alors devenir la porte (la trappe !) de transcendance par laquelle la personne transforme la fixation pivot, en chemin d’éveil !

    •  Je développerai, dans de prochains articles, et toujours à travers des traductions possibles ou disponibles, quelques idées de base du système Arica et des ennéagrammes d’Oscar Ichazo.

    • Mais je conseille à tous les intéressés, d’aller, d’ici-là visiter le site d’Arica dont un lien est présent sur mon blog.

    • Vous verrez, qu’au-delà des critiques parfois un peu acerbes et sans pitié qu’Ichazo fait à ses plagiaires, il ouvre grand la porte à toutes les personnes et chercheurs sincères qui n’ont glané une partie de son enseignement et qui souvent ne connaissent pas l’ensemble de son système (et surtout la Logique Trialectique, qu’il appelle parfois et depuis peu « Logique Intégrale », logique qui donne tant de clés pour comprendre l’ennéagramme profondément dans sa dimension holistique vivante et spirituelle …  et dans l'approche des processus !).

    À suivre…


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :